Maman Consomme

Par Caroline Vallieres

J’ai reçu le livre Sois belle et tais-toi de Marie Gray il y a déjà plusieurs mois et il était accompagné de ces mots: “Un roman audacieux et grinçant qui déshabille le désir et la séduction, puis la peur et la honte; redoutable appel à la réflexion et à la mobilisation, un an après la déferlante #moiaussi; lecture divertissante qui ne manque pas de poser les «vraies questions» par ailleurs; Sois belle et tais-toi s’adresse à celles qui rêvent du jour où les hommes et les femmes s’uniront pour que la culture du respect supplante celle de la crainte.”

En plus, délicate attention de l’auteure, le livre m’était dédicacé, je l’ai finalement lu même si j’ai mis du temps. 🙂


Éditions Guy Saint-Jean | ISBN
9782897586898 | Couverture souple | Avril 2019 | 430 pages | 24,99 $

Sois belle et tais-toi

C’est bien emmitouflée dans la couverture de princesse de ma fille que j’ai amorcé la lecture de ce livre et je n’ai pas mis longtemps à me sentir à la fois frustrée et bouleversée! Je m’étais installée pour lire quelques chapitres et j’aurai fini par y passer ma journée!

Frustrée car j’ai réalisé tout au long de ma lecture que j’ai intégré un paquet de comportements et mêmes des pensées pour normaliser des actes/paroles anormales et ce, bien malgré moi. La peur au ventre et l’incapacité de réagir adéquatement quand ces événements surviennent, je connais. Et parce que développer des comportements pour se protéger c’est bien plus facile que de porter plainte quand on sait très bien qu’on ne sera pas écoutée… C’est plate mais c’est quand même ça…

Sois belle et tais-toi de Marie Gray

Bouleversée parce que tout au long du livre, il me revenait des “flashback” d’agressions que j’avais subi au fil des années. Bouleversée par le nombre et par une constante : chaque fois j’ai figé au lieu de me défendre. Me sachant incapable de me défendre, ma meilleure option est de me protéger, non?

Malgré mes ressentis, j’ai trouvé le livre facile à lire. J’aurais beaucoup aimé que certains passages où l’on décrit les actes sexuels soient moins explicites car je me serais bien vu le faire lire aux grands ados. Marie Gray nomme ce qui est inacceptable, c’est souvent tellement banal que c’en est choquant. Après cette lecture, une véritable réflexion s’amorce en moi car en ce moment j’ai une fille et un garçon à éduquer, bientôt ils seront grands et j’ai envie qu’ils sachent ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas.

Résumé

Un roman qui déshabille le désir et la séduction autant que la peur et la honte. Mylène a tout pour être heureuse. Des enfants épanouis, un entourage aimant, un bon emploi, son petit confort et, surtout, Stéphane, sa «deuxième chance au bonheur». Parfait papa de remplacement pour ses enfants, mari attentionné, beau bonhomme, c’est assurément un «homme à femmes», avec ses qualités et ses travers. Mais bon… personne n’est parfait, n’est-ce pas?

À coup de commentaires plus ou moins subtils, Josée et Cynthia tentent de lui démontrer que certains de ses comportements ne sont peut-être pas aussi inoffensifs qu’elle le croit, mais Mylène tarde à saisir les signaux d’alarme provoqués par l’attitude parfois douteuse de son chéri. Arrive le jour où les remarques de Stéphane ne sont plus aussi drôles. Qu’est-ce qui a changé, au juste? Lorsque son monde éclate, trop de réalités deviennent aveuglantes: ce qui est acceptable, ce qui ne l’est plus. Comme à tant d’autres avant elle, on a dit à Mylène: subis sans riposter, tolère sans te rebeller. Sois belle et tais-toi. Désormais, se taire n’est plus une option.

J’ai reçu le livre à titre de considération promotionnelle.