Projet 9 : contrer le gaspillage alimentaire avec le procédé HPP

Il y a quelques semaines, on m’a parlé du Projet 9 pour réduire le gaspillage alimentaire. J’ai fait WOW et je voulais absolument vous parler de cette collaboration entre le Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ) et Recyc-Québec qui a pour but de sensibiliser chaque acteur à devenir évolutionnaire.

Chaque acteur, c’est qui? C’est nous, c’est eux! Au Canada c’est 40% des aliments produits finissent à la poubelle à diverses étapes de leur cheminement. On veut donc sensibiliser les producteurs jusqu’aux consommateurs en passant par les épiciers.

Saviez-vous que chaque canadien jette en moyenne 1000$ de nourriture annuellement? C’est fou et en même temps, je ne suis pas surprise parce que moi-même je jette énormément de nourriture chaque semaine. Je dis énormément parce qu’entre nous, c’est toujours trop et on aime pas jeter notre argent à la poubelle.

Peut-être vous dites-vous qu’il existe un grand nombre de solutions pour éviter le gaspillage de nourriture? Je suis complètement d’accord avec vous et j’en ai mis plusieurs en place mais il reste qu’on ne peut pas compromettre la santé de la famille et que du coup, certains aliments n’ont pas le choix de prendre le bord des poubelles.

Pourquoi Projet 9?

Projet 9 - HPP - cesser le gaspillage alimentaireEn 2050, la Terre comptera 9 milliards de bouches à nourrir (d’où le nom Projet 9). Il faut donc être évolutionnaire, c’est-à-dire modifier ses comportements afin de faire face à l’un des plus grands défis planétaires : cesser le gaspillage alimentaire.

Les objectifs de Projet 9 vont de la prise de conscience à l’adoption d’une nouvelle façon de faire pour réduire le gaspillage alimentaire. La nouvelle façon de faire proposée est traitement des aliments frais par très haute pression hydrostatique.

Ici, c’est l’entreprise Naturel HPP, à Saint-Hyacinthe qui offre cette technologie à l’industrie alimentaire. En fait, elle est l’unique fournisseur canadien ayant reçu un agrément fédéral qui permet aux producteurs et aux transformateurs alimentaires de traiter des aliments frais par très haute pression hydrostatique (HPP).

Gaspillage alimentaire : la technologie à la rescousse

Le CDBQ travaille déjà depuis plusieurs années au développement d’une technologie permettant d’augmenter jusqu’à trois fois la durée de conservation des aliments frais. Appelée HPP (Hydro Procédé de protection1 – de l’anglais High Pressure Processing), cette technologie, dont on connaît l’efficacité depuis le 19e siècle, est aujourd’hui approuvée par Santé Canada.

Procédé HPP

Le procédé HPP est une technologie verte, simple et innovante qui n’utilise que de l’eau froide et de l’électricité. Cette technique se résume comme suit :

  • Immersion d’un aliment emballé (sous-vide, bouteille scellée ou contenant hermétique) dans un bassin d’eau froide;
  • Augmentation de la pression à l’intérieur du bassin par compression hydro­statique jusqu’à 87 000 psi (livres par pouce carré), l’équivalent de six fois la pression exercée dans la fosse des Mariannes, l’endroit le plus profond du monde dans l’océan Pacifique;
  • Destruction des microorganismes dans l’aliment grâce à cette forte compression;
  • Aucun ajout d’additif ni d’agent de conservation artificiel (Clean Label);
  • Conservation du goût, de la texture, de la fraîcheur et des valeurs nutritives (vitamines et antioxydants) de l’aliment.

L’avantage d’un tel procédé est que le temps de conservation de l’aliment frais est considérablement prolongé (jusqu’à trois fois), et ce, sans besoin de congélation.

Comment les reconnait-on et où les trouver???

HPP Fraîcheur prolongée
Cliquez pour tous les détails

Les produits alimentaires frais déjà soumis au procédé HPP sont offerts dans la plupart des grandes chaînes d’alimentation et sont identifiés par un autocollant bleu illustrant une goutte d’eau et indiquant le nom et l’avantage principal de la technologie à haute pression : HPP fraîcheur prolongée.

reconnaître les aliments hpp

Déjà, plus d’une dizaine d’entreprises alimentaires utilisent le procédé HPP afin de prolonger la durée de conservation de plusieurs de leurs produits, dont :

  • F. Ménard : filets de porc portionnés, saucisses fraîches, porc haché, bacon, jambon effiloché
  • Fortin Charcutier : jambon tranché, jambon blanc
  • La Maison du gibier : rillettes, mousses et terrines
  • Les Cuisines gaspésiennes : plusieurs sortes de jambon tranché, salami, bologne, pepperoni, sous le nom Gaspésien
  • Les Viandes du Breton : jambon tranché rustique et bio
  • Produits Alimentaires Viau : pancetta en sachet Fantino & Mondello
  • Yulife : boissons énergisantes 100 % naturelles à base de ginseng
  • Plein Jus : smoothies de légumes et divers jus
  • Vitoeuf : œufs cuits durs
  • Pâte 2000 : boules de pâte à pizza fraîche

Plusieurs autres compagnies se joindront cette année à la communauté des évolutionnaires.

Les produits alimentaires frais déjà soumis au procédé HPP et offerts dans la plupart des grandes chaînes d’alimentation sont identifiés par un autocollant bleu illustrant une goutte d’eau et indiquant le nom et l’avantage principal de la technologie à haute pression : HPP fraîcheur prolongée.

PRODUITS ET Durée de conservation

PRODUITS FRAIS

DURÉE DE CONSERVATION HABITUELLE

DURÉE DE CONSERVATION AVEC PROCÉDÉ HPP

Terrine, mousse, rillettes

45 jours

150 jours

Jambon tranché

30 jours

90 jours

Saucisse fraîche

30 jours

60 jours

Filet de porc

3 à 5 jours

60 jours

Viande hachée (porc et bœuf)

3 jours

60 jours

Charcuterie (pepperoni, salami, bologne, pancetta, etc.)

30 jours

90 jours

Smoothies

60 jours (pasteurisé*)

60 jours

Jus

90 jours (pasteurisé)

90 jours

Boissons énergisantes

90 jours (pasteurisé)

90 jours

Œufs cuits durs

7 jours

30 jours

Pâte à pizza

1 jour

25 jours

* Le procédé HPP conserve les vitamines et antioxydants des produits, tandis que la pasteurisation les détruit.

Ce que je pense de tout ça…

C’est certain que comme consommatrice qui reconnaît déjà jeter de la nourriture, je vois ces aliments qui ont une durée de vie plus longue comme une solution à mon gaspillage.

Pour avoir pu essayer quelques produits, j’ai vite compris qu’un des grands avantages est que j’ai toujours dans mon frigo des aliments prêts à être cuisinés. Avoir notre viande fraîche au frigo sans devoir se grouiller de la cuisiner, c’est un vrai bonheur. Pour moi qui planifie mal ou pas du tout mes repas, ça change tout et ça m’offre une flexibilité que j’apprécie beaucoup.

À partir de maintenant, je recherche l’autocollant bleu illustrant une goutte d’eau. 🙂

(Visited 1 times, 1 visits today)

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :