La réalité derrière cette photo de vacances

Par Joannie Gagnon – En regardant ma photo, vous devez vous dire : “Ooooh quel beau moment!” Oui, effectivement, cette photo respire le bonheur! Mes trois princesses heureuses, comme des poissons dans l’eau, maman qui relaxe sur sa chaise à la plage de notre camping saisonnier, température estivale parfaite, aaaaah!

La réalité derrière cette photo de vacances

Mais avant d’arriver à ce moment « presque parfait », que s’est-il passé? Préparer un après-midi à la plage ne se fait pas en claquant des doigts, surtout lorsque nous avons trois jeunes enfants! Ça prend de la patience, un bon cardio et surtout, du temps! Un bon… deux heures d’avance n’est pas de trop!

Alors… il faut préparer le matériel nécessaire! Ok déjà, je me rends vite compte qu’il me faudrait un autobus pour réussir à tout transporter! Mais je n’ai qu’un chariot et mes deux bras, il faut faire avec… c’est quand même mieux que rien! La liste est interminable… parasol, chaise, couverture à pique-nique, jouets de sable, serviettes, couches, trousse de premiers soins (oui, très nécessaire dans mon cas, vous allez comprendre pourquoi!) collation, eau, gilets, alouette! Ensuite le marathon commence : dès que je dépose un objet dans le chariot, il disparait quelques secondes plus tard! Mystère? Non, c’est plutôt ma petite grenouille de 14 mois qui s’amuse à vider mon chariot au fur et à mesure que je le rempli!

Ensuite, costume de bain pour tout le monde! Juste cela, c’est un sport en soi! Et que dire de la séance « boudage sans fin » de ma fille de trois ans et demi lorsque je lui demande d’aller faire son pipi avant de partir?! Pourquoi les enfants de cet âge ne veulent jamais aller faire pipi? Quelqu’un peut m’expliquer cela? Pendant ce temps infernal, bébé continue à étendre partout mon « stock » de plage sur le terrain de camping… bah au moins, ça l’occupe! Bon maintenant, c’est le moment d’appliquer la crème solaire sur mes trois mousses. Une vraie course à obstacles! Courir après bébé, réussir à l’attraper, tenter d’appliquer de la crème sur son visage en évitant les yeux et la bouche (oups, raté!), enlever de justesse le tube de crème solaire de ses mains avant qu’elle le vide complètement sur le sol, lui crémer les jambes pendant qu’elle se sauve à quatre pattes… ouf j’ai chaud! On remet tout le « stock » éparpillé dans le chariot (mais où est la couverture à pique-nique? Ah la voilà, en dessous de la roulotte?!) et on trouve une place dans le chariot pour bébé et on part! Yé!

Après quatre pas, mes deux grandes filles ne veulent plus marcher mais plutôt prendre leur vélo… bonne idée, ça ira plus vite! On retourne à la roulotte pour aller y chercher casques et vélos. Départ numéro deux! Cinq minutes de marche nous sépare de la plage : petite fille de trois ans et demi fait une fausse manœuvre en vélo et s’étend de tout son long sur la gravelle, avec en prime, un genou en sang… outch! Je console ma petite princesse, j’applique un pansement (merci mini trousse de premiers soins qui me suit en tout temps! Je vous l’avais dit, n’est-ce pas?)) et on continue. Je me retourne pour jeter un œil sur bébé assise dans le chariot et c’est alors que je vois tout mon matériel de plage étalé sur les derniers 20 mètres derrière nous… ah non, bébé s’amusait à tout lancer par-dessus bord… comment lui en vouloir, elle qui me regarde avec son plus beau sourire?! Demi-tour pour aller ramasser le tout… On ne lâche pas, on va y arriver (enfin, je l’espère!)

Enfin arrivées, on s’installe et les filles sont très heureuses de retrouver leur plage! Mais zut… c’est à ce moment précis que je me rends compte qu’après tout ce « brouhaha », j’ai oublié de mettre mon maillot! Ah et tant pis, pas question de retourner à la roulotte, pas après avoir vécu TOUT ÇA! Mais est-ce que TOUT ÇA a valu la peine pour vivre CE moment de bonheur parfait représenté sur ma photo? Oh que oui ça valu amplement la peine! Et je peux vous dire que je l’ai savouré, ce moment de bonheur!

  1. 204Christina.k

    août 5, 2016 at 5:30

    En effet, c’est difficile d’organiser ce genre de sorties lorsqu’on a de si jeunes enfants, mais, comme tu le dis, en a vaut amplement la peine !

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :