Chouffe, notre chien Mira

Chien Mira
Voici la dernière photo que nous avons prise avant son départ.

Par Virginie Liard – Le 2 avril dernier (ici), je vous annonçais que je partais pour une formation d’une semaine pour recevoir un chien d’assistance MIRA pour notre fils autiste de 5 ans, Christopher.

La formation est intense. Moi qui n’avait jamais eu de chien auparavant et qui n’en avait presque jamais côtoyé, j’ai trouvé ça difficile. Suite à quelques essais, on m’a attribué Chouffe14, une belle chienne labrador noire de 20 mois. Pourquoi “Chouffe14” ? Toutes les femelles reproductrices MIRA ont un thème et les noms des chiots sont choisis pour convenir à ce thème. Chouffe vient de la famille des bières. Et le 14? Elle est née en 2014.

Laissez moi vous raconter comment s’est déroulé la suite…

Chouffe est donc revenue avec moi à la maison après avoir fait connaissance avec ma famille à la Fondation MIRA. Chouffe était de nature calme et les enfants l’ADORAIENT! Nous faisions de belles balades et nous avions trouvé instantanément l’atmosphère de la famille moins tendue, plus relaxe. Christopher suivait bien son chien avec sa petite laisse est adaptée, pour éviter les fugues parfois trop nombreuses. Tout doucement, Christopher a laissé de plus en plus de place à son chien et s’y est intéressé de plus en plus.

Mais voilà. Chouffe a commencé à aller moins bien. Elle se grattait sans cesse et elle a la peau rouge, au sang. Elle perdait du poil et à certains endroits on pouvait même y voir sa peau. Après une semaine de traitement, tout recommencait de plus belle. Voilà donc que nous avons dû annoncer, 1 mois après la venue de notre chien attendu depuis 25 mois, que nous devions la ramener chez MIRA, car Chouffe souffrait d’allergies qui l’empêchaient de bien faire ses tâches de chien d’assistance et qui, surtout, la rendait très inconfortable. Les enfants ont eu beaucoup de peine. Christopher, lui, a crié pendant 3 jours.

Nous sommes donc de nouveau en attente d’un chien MIRA. Notre chienne est partie depuis 1 mois déjà et nos enfants nous en parlent à tous les jours. Ils savent qu’elle ne reviendra pas, mais la peine a été un petit peu moins pire sachant qu’un autre ami viendra prendre sa place dans les prochains mois. C’est donc un retour à la case départ pour nous dans ce dossier. Moi qui n’aimait pas les chiens plus que ça, j’y pense aussi chaque jours et je m’ennuie beaucoup de sa présence; on s’habitue très vite à avoir un chien avec nous, partout où on va!

Dès que l’aventure recommence je vous informerai!

(Visited 3 times, 1 visits today)
%d blogueurs aiment cette page :