À toi qui essaie de fonder une famille…

Parce qu’en ce moment c’est la semaine canadienne de la sensibilisation à l’infertilité, j’avais envie de parler aux infertiles de ce monde qui sont en processus pour fonder leur famille.

premiere reponse - infertilitéEn fait j’avais envie de vous offrir quelque chose de précieux : une petite tape dans le dos. Je voulais aussi vous partager le meilleur conseil qu’on m’ait donné pour que je décide de me retrousser les manches pour réaliser mon rêve de fonder une famille.

J’ai aucune idée d’où vous en êtes dans votre processus pour fonder votre famille ou combien de tests de grossesse se sont avérés négatifs? Pour ma part, je ne les ai pas compté. Peu importe le nombre, si vous rêvez encore d’enfants qui courent partout dans la maison, n’abandonnez pas.

Je n’ai pas envie de vous mentir en vous disant que vous le méritez ou n’importe quelle autre banalité du genre. Vous l’avez déjà probablement assez entendu ou encore pire, pensé. Un enfant, ça ne se mérite pas, ça ne se tricote pas, ça ne s’invente pas… Ça se fait pis parfois c’est pas facile.

La route de l’infertilité est différente pour chacune d’entre-nous, les embûches ne sont pas toujours les mêmes et les issues non plus. J’ai envie de vous dire que vous avez raison d’y penser tout le temps, je ne sais pas pourquoi on nous recommande de visualiser tous nos rêves sauf celui-là, celui qui a le plus d’importance pour nous. Dirait-on à une personne qui a un cancer de ne pas rêver à sa guérison car il a beaucoup de chances de mourir? C’est insensé! Alors rêvez!!!

Vous avez raison d’y penser tout le temps, je ne sais pas pourquoi on nous recommande de visualiser tous nos rêves sauf celui-là, celui qui a le plus d’importance pour nous.

Un jour, alors que ça faisait 3 ans qu’on avait tout arrêté et qu’on pensait avoir fait notre deuil (même si était très ouvert à un miracle de la vie), une amie nous a dit exactement la bonne chose pour nous faire décrocher le téléphone et appeler une clinique de fertilité : “Aujourd’hui vous êtes à 30 000$ de votre rêve, à la fin de votre vie, vous pourrez regarder vos comptes de banque bien garnis seul et vous vous direz que finalement, c’était pas grand chose ces 30 000$. C’est maintenant que ça se passe pour fonder votre famille, faites tout ce qu’il faut pour ne pas avoir de regrets”.

Si je vous raconte cela, c’est parce que j’ai envie de vous dire à peu près la même chose. Lorsqu’un obstacle se pose votre route, que vous avez une décision difficile à prendre ou que vous ne savez plus quoi faire, essayez de vous voir à l’automne de votre vie et demandez vous ce que ça représentera vraiment.

On ne regrette jamais les efforts faits pour réaliser nos rêves et ce, même s’ils ne se réalisent pas. En fait, nos regrets concernent presque toujours les actions qu’on a pas posées.

Juste comme ça, cette amie est aussi une infertile qui a fait toutes les étapes jusqu’aux tests pour expliquer pourquoi leurs embryons ne survivaient pas. Ils ont adopté une petite fille et pendant les 5 ans qu’ont duré les démarches de l’adoption, ils ont eu un petit garçon tout naturellement. Aujourd’hui ils ont 2 beaux enfants, un porté dans le ventre et l’autre dans le cœur. 🙂

Lire mon témoignage sur l’infertilité. 

Divulgation : Je reçois une rémunération et des produits en échange de mon opinion honnête et sincère sur les produits de Church & Dwight. Les opinions émises ici sont les miennes et n’engagent que moi.

%d blogueurs aiment cette page :