Garder la surprise pour la fin!

Par Joannie Gagnon – Garder les Smarties rouges pour la fin, servir le dessert à la fin du repas, être ébloui par la grande finale lors des feux d’artifices… On se garde souvent le meilleur pour la fin, n’est-ce pas?

Mon amoureux et moi avons déjà gardé LE MEILLEUR pour la fin et ainsi, vivre la plus belle surprise de notre vie… ne pas savoir si, dans ma 3e bédaine de femme enceinte, se cachait une fille ou un garçon! Et oui, nous avons réussi à tenir le coup et garder ce beau secret de la vie jusqu’à la fin! Je vous raconte…

grossesse - sexe de bébé

Je dois être honnête, nous n’avons pas pu résister à mes deux premières grossesses, à ne pas répondre « Oui! » à la fameuse question : « Voulez-vous connaître le sexe de votre bébé? ». La vie nous avait donné deux magnifiques trésors tout rose bonbon. Nous nous étions promis que si la vie nous donnait la chance d’accueillir une troisième boule d’amour dans notre famille un jour, qu’on se donnerait le défi de répondre « Non! » à cette même question et vivre l’aventure d’un bébé au sexe inconnu jusqu’à sa venue au monde!

Dès que le signe + est apparu sur le test de grossesse, nous avons fait le pacte de ne pas savoir…. Ne pas savoir de quelle couleur nous devrions peinturer sa chambre, ne pas savoir son prénom avant sa naissance, … La journée de l’échographie de 20 semaines arriva… nous étions impatients de voir si nous aurions le courage de ne pas céder! Au grand étonnement du personnel médical présent, nous avons tenu le coup! Ça été difficile, sachant que la réponse était cachée juste là, sur l’écran, sous nos yeux (fermés, évidemment!)

Nous avons eu beaucoup de plaisir à tenter de deviner le sexe de notre bébé pendant ma grossesse, que ce soit par la forme de mon ventre, les battements de son cœur, les petits trucs de grand-mère (test de l’aiguille et compagnie!) Étrangement, tout me laissait croire que je portais un garçon!

Plus les semaines avançaient, plus nous étions impatients! Et il faut dire que c’était difficile de préparer son arrivée. Devions-nous mettre des petits vêtements bleus ou roses dans sa commode? Devions-nous garder le beau rose fuchsia sur les murs de sa chambre ou repeindre la pièce? Nous avons décidé d’attendre sa venue parmi nous avant de faire quoi que ce soit, tout simplement! C’est alors que nous sommes partis pour l’hôpital avec quelques pyjamas roses et d’autres bleus, ainsi qu’une petite liste de noms coup de cœur pour chaque sexe.

L’équipe médicale et mon médecin semblaient toutes aussi impatientes que nous de percer le mystère de ma bédaine! C’est mon amoureux qui avait la belle tâche de me l’annoncer lors de l’accouchement! Et voilà… après quelques heures de travail… le secret était dévoilé… j’ai entendu mon amoureux crier… « C’est une…. Fille! » Une troisième petite princesse rejoignait notre famille à notre grand bonheur! Quel sentiment… indescriptible! Magique, fantastique! Ayant accouchée à 23h23, nous avons eu le bonheur d’avoir la nuit à nous, pour découvrir notre petit trésor et choisir son prénom. Tous les deux, nous avions en tête le même prénom, qui lui allait à ravir!

Les premières semaines, notre petite grenouille a porté des pyjamas bleus, verts, roses… nous avons gardé le beau fuchsia sur les murs de sa chambre et nos grandes filles ont été si surprises lors de leur toute première rencontre avec leur sœur! Et que dire des jeux de devinettes auxquels nous avons joué avec notre famille et amis pour leur faire deviner notre secret! Nous n’avons aucunement regretté d’avoir gardé la surprise, pour la fin!

%d blogueurs aiment cette page :