Le temps, un allié ou un ennemi?

Le temps est un facteur de stress, de pression et de casse-tête au quotidien. Il est là près de nous, toujours là à nous rappeler que nous n’avons pas assez d’heures dans une journée, qu’il y a trop de rendez-vous à prendre, qu’il y a beaucoup de fêtes dans une année, que nous sommes submergés de tâches quotidiennes, etc. Ouf ! Vue de cette façon le temps est perçu comme un ennemi. Un adversaire qui nous rappelle constamment que nous avons perdu notre duel contre lui.

hourglass-620397_1920

À quelques semaines de mon retour au travail, je suis dans le tralala de l’organisation en vue de vivre un retour adéquat, sans trop de bouleversement. Mon mari et moi travaillons de pair afin de faciliter cette nouvelle réalité qui s’offrira à nous. En tant que parents, nous avons choisi de faire du temps un allié plutôt que notre ennemi. Depuis belle lurette, j’entends les gens dire que le temps passe «trop» vite ! À la naissance de ma fille, nous avons décidé de faire un choix mon mari et moi celui de toujours savourer les moments passés auprès d’elle.

Il est vrai de dire que le temps passe-vite. Par contre, lorsque j’en profite j’ai moins l’impression que la culpabilité m’envahit lorsque celui-ci défile à la vitesse de la lumière. Quand j’organise mon temps, mes repas et mes tâches, j’ai le sentiment de profiter de la vie et de ne pas défier la montre, mais bien de la contempler. Et je n’ai pas la prétention de vivre pleinement de cette façon chaque semaine, puisqu’il y a des semaines, où mon mari travaille plus ou que les rendez-vous se bousculent. Je me fixe somme toute,  un moment où je pourrai profiter de la vie avec ma fille ou avec la petite famille.

Un apprentissage que j’ai fait avec le temps et le rôle de maman est qu’il faut s’accorder du temps pour soi. Il faut s’octroyer des petits moments pour nous, pour savourer la vie. Il faut retrouver ce que nous aimons faire que ce soit faire une activité physique, lire un livre, cuisiner, etc ! Je fais le parallèle suivant: lorsque nous travaillons, nous avons des pauses pour décompresser et récupérer. En tant que maman, nous avons droit à ces cessations d’activités et surtout nous devons le faire !

Bref dans la cohue de la vie, il faut savoir s’arrêter et penser afin de se demander si nous voulons faire du temps notre allié ou notre ennemi. Bien que notre camp ne soit pas toujours facile à choisir, il faut prendre cette décision, car elle pourrait avoir un grand impact sur le reste de votre vie !

Valerie Dubreuil

 

 

 

 

Texte de Valérie Dubreuil

(Visited 2 times, 1 visits today)
%d blogueurs aiment cette page :