L’histoire d’amour de Stefanie

heart-1133665_1920Oui c’est vrai, sur internet quand on cherche à rencontrer quelqu’un, c’est souvent désastreux. À chaque fois, on tombe en amour, on lui parle jusqu’à 4h du matin et on a tellement hâte de se reconnecter le soir pour une autre conversation nocturne. Il est tout ce qu’on espère d’un compagnon. Vient enfin la première rencontre.

Mais il a mauvaise haleine. L’odeur augmente jusqu’à la fin de la soirée.

Ou

Avant la fin de la soirée, il vous offre de payer le souper en échange de faveur sexuelle.

Ou

Il vous déclare que vous êtes l’amour de sa vie avant même de quitter le resto.

Bref, catastrophique. Alors vous arrêtez. Ça donne rien le net, c’est ridicule de chercher par là, y’a rien de bon. «Oui mais sort de chez vous, rencontre des gens!» Mis-à-part les amis de mes amis, et les gars dans les bars, il ne reste pas grand-chose!

Je tourne la page.

Ce gars-là m’écrit à 23h. «Salut. En plein le genre de femme que je recherche, écrit-moi si ça te dit!» Bah, pourquoi pas! Je vais voir son profil…hé! Mais il est beau ce gars-là, pis en plus il me trouve intéressante, bon…on sait jamais!

On parle à deux reprises, pendant 8 heures. Encore un coup de foudre. J’en parle à quelques amies, qui semblent complètement désintéressés. (Je ne leur en veux pas, fallait m’entendre parler des autres aussi!). Un soir de semaine, on commence à se parler, il me propose de sortir dans un bar. On va jouer au billard. C’est une place que je connais bien, il y a des autobus pas loin, je suis «safe».

Je regarde par la fenêtre. Je vois sa voiture arriver. Comprenez-moi bien, je ne suis pas une fille de char. Je ne tripe pas sur les chars, je ne connais pas les chars, et en fait pour moi c’est un moyen de se rendre du point A au point B. Bref son véhicule entre dans la rue, et je suis époustouflé. «Wow, c’est sport ça, crime c’est ben hot! Zut, il arrive!» Je vais mettre mon sac à main au fond du salon, vu que j’habite dans un haut de duplex je me sentais mal à l’aise de l’observer pendant son ascension au deuxième ha ha! Il sonne, je lui ouvre et le voilà. Il est toujours beau (comme sa photo), je quitte la porte pour aller chercher mon sac et je reviens rapidement. Nous repartons tout de suite.

Il sent bon, il est intéressant, il me regarde avec des yeux impressionnés, il a les mains douces. Je finis aussi par apprendre plus tard qu’il embrasse bien, et qu’il est respectueux.

Stefanie

Bientôt 7 ans plus tard, nous avons 5 enfants. Nous achetons notre première maison bientôt, et nous prévoyons nous marier d’ici quelques années. La famille est-elle finie? Ha…seule l’avenir nous le dira!!

Stefanie Prince

 

 

 

 

Texte de Stefanie Prince

%d blogueurs aiment cette page :