Le Géoparc de Percé – Une belle expérience

J’ai envie de vous partager l’expérience que j’ai vécue cet hiver au Géoparc de Percé.

Tout d’abord, un peu d’histoire. Le Géoparc de Percé, c’est nouveau. C’est tellement nouveau, que l’ouverture officielle est prévue pour l’été 2016. 20 entreprises et 5 organismes de la région se sont créés une coopérative pour gérer et amasser un fond pour le Géoparc. 7 millions ont été amassé pour développer le Géoparc. Un immense pavillon expérimental est en construction au pied de la montagne, ce pavillon comprend une grande structure de jeux intérieurs pour les enfants et une exposition-animation multimédia, ludique autour du thème de la géologie. Le Géoparc  comprend des sentiers pédestres avec des belvédères pour admirer la vue du magnifique rocher, une passerelle vitrée qui s’avancera dans le vide sera construite. De plus, le Géoparc a été mandaté pour gérer et développer le camping.

Le Géoparc de Percé

Vous connaissez les tentes « prêtes à camper »? Ces tentes sont équipées d’un lit double, d’un divan lit et d’une table avec quatre chaises. Cet hiver, le Géoparc de Percé a voulu tenter l’expérience du camping d’hiver avec leurs tentes « prêtes à camper ». Du “Glamping” comme il dit dans sa publicité. Du 23 décembre au 3 janvier, il était donc possible de réserver une de leurs tentes pour vivre une expérience qui sort de l’ordinaire, du camping sous une tente l’hiver.

Nous avons décidé de vivre cette expérience en famille. Nous avons choisi d’y aller le 31 décembre, pour passer le nouvel an d’une façon unique!!!  Quelle belle expérience magique!!! Feu de camp, parties de cachette, jeux de société, feux d’artifice, marche dans les rues de Percé et une expédition dans les sentiers derrière la ville sont au menu.

Nous sommes arrivés en début d’après-midi, avec toutes nos provisions pour passer 24 heures dans une ville où tout est fermé pour l’hiver, à l’exception de la Coop qui fermait à 17:00 et qui demeurait fermée le lendemain, car il ne faut pas oublier que c’est le 1er janvier, et la brasserie,  lui ne fermait pas mais qui n’était pas l’idéal avec les enfants. Donc, on s’installe avec toutes nos couvertures et nos oreillers, car cet hiver au camping, il ne fournissait pas la literie dans les tentes. On sort les jeux. Pendant que Xavier et papa font des blocs de constructions reçus à Noël, Juliette, Lili-Rose et moi, nous jouons à des jeux de société.

Quand la soirée est arrivée, nous sommes allés marcher dans les rues de Percé. J’ai été fasciné de voir à quel point tous les commerces, fermés et barricadés pour la saison morte, sont tous décorés pour Noël. Des guirlandes, des sapins et des lumières font revivre ce petit village endormi pour le temps des fêtes. C’est féérique!!!

Au retour, papa prépare un beau feu de camp. Les enfants et moi, nous jouons à la cachette avec nos lampes frontales. Nous avons le camping pour nous seuls, personne d’autre que nous n’est assez fou pour passer le jour de l’an sous une tente!!! Quel plaisir nous avons!!!  Que des rires et des fou rires!!!  Après les feux d’artifice, le party a pogné (comme on dit en Gaspésie) dans la tente. Les rigodons jouent en boucle sur ma boule disco, les jumeaux nous font tout un spectacle de danse. L’euphorie se fait sentir dans toute la tente!!!  Une chance que nous n’avons pas de voisins!!!

Nous passons une très belle nuit!!  Les jumeaux dans le lit double avec papa et la grande avec moi sur le divan lit. Le petit chauffage d’appoint ainsi que notre chaleur corporelle réussissent à tempérer l’air ambiant. Le lendemain matin, lorsque toute la petite famille est bien réveillée, on part en expédition. Direction: les sentiers de randonnée, à pied, car il n’y a presque pas de neige!!!  Nous avons marché près d’une heure et demie pour enfin arriver au belvédère qui nous permet d’observer la vue splendide que nous offre Percé et de son rocher du haut de ses montagnes. C’est ainsi que c’est terminé notre aventure hivernale!!!

Pensez-vous réellement que tout était aussi beau?  Si on oublie le fait : que toute technologie était absente, les enfants ont dû se trouver du divertissement (papa et maman ont grandement aidé à stimuler la troupe) ; que la seule toilette était à 50 mètres de notre tente (tu sais, les toilettes bleues que l’on retrouve dans les festivals, celle-là). La nôtre était chauffée à l’intérieur et isolé à l’extérieur d’une grosse couverture argentée. On aurait dit une toilette de l’espace. Si on oublie qu’on était 5 dans une tente pour 4, l’espace était assez restreint. Imaginez lorsqu’on est rentré les cinq de dehors après avoir joué dans la neige. Si on oublie ces quelques petits détails, et quand je dis petits détails, c’est parce que j’ai vraiment cherché pour trouver des points négatifs à notre sortie familiale. Car j’ai vécu la plus belle des expériences en famille. Seulement nous, dans un camping, à nous amuser, à rire, à danser, à se coller. Des enfants heureux d’avoir leur papa et leur maman 100% à eux!!! S’isoler en famille, quel bien cela à fait à chacun de nous!!!

Caroline Gagnon

 

 

 

 

Texte de Caroline Gagnon

(Visited 7 times, 1 visits today)
%d blogueurs aiment cette page :