Parce que non, vous ne voulez pas que ca vous arrive!

cropped-10265355_10204114536210388_3486384273065744629_o.jpg

Si il y a un truc qui n’est pas cool, c’est bien d’être malade quand on est enceinte. On a bien assez de nos 1001 petits ou gros maux à endurer chaque jour pendant 9 mois qu’on a pas besoin en plus de s’ajouter une intoxication alimentaire qui pourrait mettre notre vie ou celle de bébé en danger, n’est-ce pas?

Enceinte de Mimi je faisais tout bien, j’étais hyper informée et il était impensable que je nous mette en danger d’une quelconque manière. À chaque jour je prenais les vitamines recommandées par mon médecin et je suivais à la lettre toutes les recommandations côté bouffe. Parce que t’sé, enceinte il y a plein d’affaires qu’on ne doit pas manger et plein de précautions à prendre pour éviter les risques d’intoxication.

Enceinte de fiston, logiquement l’histoire aurait dû se répéter mais ca n’a pas été le cas. Mes envies et oublis ont eu le dessus et je me suis souvent mise dans des situations à risque en ne suivant pas toujours les recommandations. Chanceuse j’ai été car je n’ai rien eu.

Je suis bien consciente d’avoir eu de la chance mais quand j’en parle à mes amies, je remarque qu’après le 1er bébé on est souvent plus lousse. On pense se souvenir des recommandations sur la sécurité alimentaire vu que ce n’est pas la 1ere fois et on omet de refaire nos lectures. Toutes mes amies ont avoué ne pas avoir suivi les recommandations au moins quelques fois pour plein de raisons durant leur 2-3-4e grossesse. La raison la plus souvent citée est celle-ci : J’AVAIS OUBLIÉ!!!

Le saviez-vous qu’une femme enceinte a plus de risques de faire une intoxication alimentaire et d’avoir des complications à cause de son système immunitaire affaibli? Le problème quand ca arrive, c’est que ca peut aussi affecter le bébé. Heureusement les intoxications alimentaires sont presque toujours évitables. Voici quelques conseils qu’on oublie souvent ou qu’on prend à la légère :

  1. Le plus élémentaire de tous, se laver les mains souvent mais encore plus quand on cuisine.
  2. Désinfecter nos comptoirs et planches à découper.
  3. Décongeler nos viandes au frigo et non sur le comptoir.
  4. Faites cuire les aliments entièrement en vous servant d’un thermomètre propre pour en mesurer la température. Si vous faites cuire plusieurs morceaux de viande, de volaille, de poisson ou de fruits de mer, n’oubliez pas de vérifier la température interne des morceaux les plus épais, car les aliments peuvent ne pas cuire uniformément.
  5. Ranger rapidement nos restes de tables.

Les femmes enceintes peuvent réduire les risques d’intoxication alimentaire en suivant quelques précautions simples lors de la manipulation, l’entreposage, la préparation et l’achat de la nourriture. Elles peuvent également éviter certains aliments à plus grand risque. Visitez le site du Santé Canada pour avoir plein d’info concernant la sécurité alimentaire pour la future maman.

Le saviez-vous?

  • Une femme enceinte est 20 fois plus susceptible qu’un autre adulte en santé de contracter la listériose si elle est exposée à la bactérie Listeria.
  • Il est impossible de déterminer si un aliment est salubre à son odeur ou à son goût. En cas de doute, jetez-le!
  • On ne peut pas se fier à la couleur d’un aliment pour déterminer s’il peut être consommé en toute sécurité. Respectez toujours la température de cuisson interne pour en être sûr!

Source : Canada.ca/Salubritealiments

Futures parents, informez-vous, c’est important! Suivez #FamillesSaines et allez voir Santé Canada sur Facebook, sur Twitter.

Cet article vous est présenté par Santé Canada. Toutefois, je suis responsable des opinions exprimés et du ton employé. Ils ne reflètent d’aucune façon ceux de Santé Canada.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :