Jeudi confession – J’allaite à ma manière!

J’aimerais dire que je ne suis pas influencé par tout ce qui s’écrit, se dit et se fait mais c’est faux. J’allaite mon fils pour tous ses boires sauf un, celui du soir où c’est papa qui s’en charge. Je suis 100% dédiée à mon fils, je devrais plutôt dire qu’on est 100% dédié à lui, même le blogue roule au relenti pour lui! Et pourtant, alors que je sais qu’on fait de notre mieux, je ne peux pas m’empêcher d’être gênée de ce seul et unique biberon qu’il recoit!

IMG_4501

Une cousine est venue me visiter cette semaine et je me suis vu me justifier pour mon allaitement pas complètement réussi, ca m’a fait réfléchir. Pourquoi se met-on soi-même sur la sellette des coupables aussitôt qu’on a pas un score parfait en maternité?

Si je ne le disais pas, personne ne saurait qu’on donne un biberon 3-4 soirs par semaines, quand je suis trop fatigué. Pire encore, parfois je suis tellement fatigué que je ne tire même pas mon lait pour ce biberon, on donne du lait en formule!!! Dans les faits, fiston se rempli le bedon, maman se repose et on sait bien que quand la fatigue sera moindre, je serai de service 24/24h.

Je me rend compte que j’ai des parcours atypiques en allaitement, je mène ma barque comme je peux et finalement ca réussi quand même. Il me semble que la seule chose importante avec l’allaitement c’est de ne pas abandonner, peu importe la route qu’on prend pour y parvenir. Je trouve de valeur qu’on nous parle sans cesse de ce qu’il faut faire et ne pas faire pour réussir notre allaitement mais qu’on trouve rien sur les parcours atypiques qui eux bien que plus sinueux, mênent quand même à la réussite.

Aujourd’hui je vais être bonne avec moi-même, je vais continer mon mon travail et en être fière au lieu de me juger trop sévèrement.

Si ca vous intéresse, le témoignage de mon 1er allaitement où j’ai bien dû faire tout ce qui ne fallait pas et qui a quand même très bien réussi : ICI.

(Visited 1 times, 1 visits today)
  1. Caroline G

    septembre 11, 2014 at 9:28

    De mon côté, je n’ai pas allaité. Et lorsqu’on me pose la question, je me sens toujours l’obligation de me justifier. Il faut que la raison soit bonne, sinon on se fait juger. Ou bien la personne va dire : “ah, moi, c’était bien pire, mais je l’ai fait quand même”.

    Je voulais vraiment allaité. Tellement que j’avais tout acheté pour le faire : coussin, tablier, soutien-gorge, camisole, etc. Mais rendue là, j’ai eu des complications après mon accouchement, une infirmière pas mal insistante qui me prenait pour une cruche parce que j’étais incapable d’allaiter ma fille (ça faisait 12 heures qu’elle était née, et toutes les fois d’avant, j’étais trop faible pour le faire, c’était une autre infirmière qui me tirait manuellement mon lait). Et j’ai même eu une infirmière qui m’a dit que j’avais pas mal de vergetures sur les seins!! Donc tout ça a fait en sorte que l’allaitement, c’était au-dessus de mes forces.

    Je ne juge pas du tout celles qui décide de ne pas allaiter (par choix ou obligation), ou celles qui décident de donner un ou plusieurs biberons (lait maternel ou préparation).

    Je crois que la mère est la meilleure personne pour décider (le père aussi peut aider à la décision 😛 ). Les autres, ils ne sont pas avec notre bébé 24 heures par jour, et je suis certaine que si on allait chez ces gens, ils ne sont vraiment pas mieux que nous!!!

    1. MamanConsomme

      septembre 11, 2014 at 9:42

      On est tellement dures les unes envers les autres en matière d’allaitement, c’en est juste fou. Pourtant l’important est qu’on soit en mesure de remplir le bodon de notre enfant, peu importe la manière dont on y parvient. Quand on y pense, on veut des enfants heureux et en santé, l’allaitement n’est nullement garant de ca.

  2. Marie-Noelle Marineau

    septembre 11, 2014 at 9:42

    Je trouve ça plate, dans le domaine de la maternité, il y a un modèle qui devrait être suivi par toutes, sinon t’es pas une bonne mère. Faudrait allaiter, exclusivement, jusqu’à un sevrage naturel vers 3-4 ans. Faudrait porter bébé, mais pas trop, mais juste assez pour avoir un bon lien d’attachement avec lui. Faudrait faire du cododo, ou non au contraire, c’est irresponsable de le faire… C’est difficile, mais il faut se répéter qu’on est des bonnes mères, qu’on fait du mieux qu’on peut avec nos forces et nos faiblesses, selon les besoins de bébé, pis le reste, s’en foutre.

    Tsé, tu donnes des biberons de temps en temps, so what? Tu t’écoutes, c’est très bien je trouve! 🙂

    1. MamanConsomme

      septembre 11, 2014 at 10:19

      Merci! 🙂

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :