Savez-vous réagir quand votre enfant se blesse?

Hier soir, chez nous la malchance faisait son entrée par la grande porte.

En voulant sortir ma fille de l’auto, je suis rentré à pleine face dans le coin de la porte de l’auto. Résultat : je me suis fendue le front juste en haut du sourcil. J’ai bien failli m’effondrer mais ma poulette toute fière de me dire que ca saignait…beaucoup et que ca allait prendre un ‘plaster’!, ca m’a remené mes esprits pour ne pas la traumatiser avec une vision de sa maman la face ensanglantée!!! lol… Ce matin je m’en tire avec une paupière enflée mais pas bleue, ouf!!!!

20 minutes plus tard, alors que Mimi et moi faisions gaiement le souper. Devinez qui a eu la charmante idée de vouloir tester le rond chaud du poêle malgré le million d’avertissement que je lui fait depuis tout le temps? Eh ben c’est ma grande fille! Je venais juste de lui dire de ne pas toucher… grrrrr

unnamed

C’était la première fois depuis sa naissance que je me retrouvais dans une situation de la sorte à gérer et je trouve que je m’en suis bien sorti. Je suis resté calme et j’ai agi, très vite. Ma grande fille a passé une demie-heure avec la main dans l’eau froide avant que je lui mette des pansements et lui donne du Tylenol pour la douleur. J’ai remercié intérieurement la vie d’avoir mis sur ma route un cours de secourisme peu de temps après sa naissance. Ca n’a pas de prix de savoir quoi faire dans ces situations parce qu’avec les enfants, le réflexe doit être bon car en plus de les soigner, il faut les calmer et les consoler en même temps.

Je dois l’avouer, la colère est montée et j’ai eu envie de la sermonner mais j’ai résisté. Je me dis qu’au fond, il n’y a rien comme l’expérience, qu’elle ne recommencera sûrement plus. Je me reconnais beaucoup en elle, j’aimais aussi beaucoup être aux fourneaux avec ma mère quand j’étais petite et j’avais aussi une irrésistible envie de toucher tout ce qui était dangereux pour moi. Je me suis coupé et brûlé plus d’une fois sans jamais vraiment apprendre car ca m’arrive encore assez régulièrement aujourd’hui!!!

Plus tard dans la soirée j’ai réalisé quand Mimi est revenue par elle-même sur cet incident qu’elle appelle le poêle une cuisinière. Peut-être que mes avertissements n’ont pas fait leurs effets puisque je ne parlais pas le même langage qu’elle. À partir d’aujourd’hui je vais dire cuisinière!!!

Avez-vous ce qu’il faut à la maison pour agir vite? Savez-vous quoi faire dans ces situations? Moi j’avoue que sans mon cours de secourisme, je n’aurais peut-être pas eu la bonne réaction et que Mimi aurait souffert bien plus que nécessaire. En tout cas, à l’avenir je vais être plus vigilante quand elle cuisine avec moi parce qu’au fond, il n’y a rien comme la prévention!

unnamed

  1. h. leduc

    juin 3, 2014 at 10:32

    Ohhhhhhhhh quelle mésaventure ! quand nos petits se blessent, ça nous arrache le cœur, on voudrait pouvoir prendre leur mal pour qu’ils ne souffrent pas…mais faut se dire que l’expérience s’apprend ainsi, et je n’ai aucun doute qu’aux prochains avertissements de maman, votre fille sera plus docile à vous écouter qu’à tenter de mauvaises expérience et de se blesser. Tant qu’à vous, ne vous inquiètez-vous pas, votre œil il deviendra bleu… bonne journée et gros câlins à votre fille.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :