Comment bien manger pour pas cher ? 1/2

En regardant l’émission l’ÉPICERIE la semaine dernière, j’ai appris qu’un gars d’ici est parvenu à se nourrir pour une bouchée de pain, soit MANGER À 2$ PAR JOUR durant un mois. Moi qui me suis portée garante de l’épicerie et aussi à l’acquitter, moi qui trouve que ça coûte une beurrée de bouffer sainement, ça me fait réfléchir sur ma propre consommation.

Si un gars a réussi à ne pas nuire à sa santé à manger pour si peu de sous (il a perdu du poids en prime), peut-être que je peux trouver une façon de faire en sorte que mon ravitaillement prenne moins une grande part du budget familial. Eh non ! Je ne pourrai pas économiser en arrêtant de consommer des boissons gazeuses, du jus, de la bière et du vin parce que je ne m’en procure jamais. Je n’économiserai pas davantage en n’achetant plus de chips, de biscuits et d’autres gâteries de la sorte, parce que je n’en fais jamais provision.

SacEpicerie

Comment vais-je faire ? Je vais travailler encore plus fort dans la planification de nos repas. Même si je fais toujours ma liste des articles dont j’aurai besoin et que je planifie presque tous nos repas de la semaine, il faut croire que ça ne suffit pas à maximiser les économies. Donc, pour la prochaine semaine, je vais quantifier le montant de chaque assiette. Je vous rassure tout de suite : je ne vais pas essayer d’entretenir l’estomac de mon chum, de mon fils et le mien pour 6$ maximum par jour. Moins de 10$ par jour serait excellent, incluant le petit déjeuner. Est-ce réellement possible de faire une épicerie de 70$ par semaine et, surtout, pour 2 adultes et 1 enfant qui mange comme un ogre ? Qui veut tenter l’exploit ?

Les protéines, ce sont elles qui font monter la facture. La viande, la volaille, le poisson, des produits pas donnés. Donc, pour cet exercice, pas trop le choix d’en consommer des moins ruineuses.

Ah oui ! Il faut que je le précise : nous sommes trois. Il y a le chéri, le fiston et moi-même. Et moi, avec mon syndrome du côlon irritable et les antécédents familiaux, le gastroentérologue m’a suggéré plus que fortement de ne plus consommer de gluten. En fait, je ne dois plus en ingérer. Par conséquent, mes menus seront aussi sans gluten.

Aussi, parce que toutes les mamans ne restent pas à la maison et parce que cuisiner peut décourager certaines d’entre nous quand ça demande trop de préparation, je vais essayer de créer des menus très simples et rapides.

Je vous reviens très bientôt avec la liste d’épicerie de 70$ pour une semaine et un menu pour 7 déjeuners, 7 dîners et 7 soupers. Vais-je pouvoir y inclure des collations en plus ? Aucune idée ! Je sens que ça ne sera pas de la tarte que de manger santé, sans gluten et à notre faim pour moins de 10$ par jour. Mais bon, je tente le coup !

Suzy Wong

  1. Suzy Wong

    février 14, 2014 at 7:05

    Et vous, votre épicerie, à combien de dollars l’estimez-vous ?

    1. line

      février 14, 2014 at 9:21

      je l’estimerais a 150$ par semaine en faisant 3 épiceries pour mieux économiser.. Nous sommes 4 et il y en a un autre qui arrive sous peu… Nous sommes 2 adultes et 2 enfants qui mangent des portions adulte! de gros mangeurs… Je me demande vraiment comment je pourrais économiser encore plus, mais j’essaie…
      bonne journée!

      1. Suzy Wong

        février 14, 2014 at 9:26

        Line,
        Faudra que tu nous explique comment tu réussis à ne payer que 150$ pour toute ta famille, j’aurai peut-être quelques trucs de plus à mon actif pour que mon panier soit moins coûteux.

  2. Vivianne

    février 14, 2014 at 8:52

    Moi, seule avec 4 enfants (donc 5 personnes) ça me coûte entre 2-300$ par semaine!

  3. Suzy Wong

    février 14, 2014 at 9:22

    Je dois l’avouer, chez nous, deux adultes et un petit pout de trois ans, on ne regarde pas trop à la dépense quand vient l’heure de faire l’épicerie. On a toujours du gibier, de la bonne truite, du saumon, du mahi-mahi, de la pieuvre, des crevettes et une grande variété de légumes et de fruits. Bref, je sais que je débourse entre 200$ et 250$ par semaine pour nous alimenter. N’allant presque ou pratiquement jamais au restaurant depuis que j’ai appris que je devais cesser le gluten, je crois que c’est raisonnable. Enfin, tout dépend à qui je nous compare. lolll

  4. La Boîte à Livres (@laboitealivres)

    février 14, 2014 at 9:38

    Ouf!!! Sans coupons, sans stock à la maison (préalablement acheter en solde) et à ce temps ci de l’année!!!! Pas facile du tout, pas certaine que c’est possible en mangeant sainement.

    1. Suzy Wong

      février 14, 2014 at 9:44

      À lire prochainement…loll

  5. Caroline G

    février 14, 2014 at 10:10

    J’utilise beaucoup de coupons, de spéciaux, de “price match”, de stock pile, et on arrive, avec les couches et le lait, à payer environ 120 $ par semaine. Mais quand on était seulement que deux, ça nous coûtait environ 80 $ par semaine (moyenne)!

    1. Suzy Wong

      février 14, 2014 at 10:29

      Le système du couponing, faut qu’on me l’explique ! lolll

  6. unemamanraconte

    février 15, 2014 at 12:00

    Pour ma part, je planifie tous mes repas et fais ma liste en conséquence. Pour 3 personnes, deux adultes et une cocotte, ça coûte environ 160$ par semaine et nous mangeons sainement! Je suis pas mal certaine que ça pourrait me coûter moins cher mais nous faisons l’épicerie dans notre village pour encourager l’économie locale. Nous ne profitons donc pas des spéciaux comme dans les grosses épicerie! Bref Suzy, ton défi n’est pas impossible! En planifiant bien les repas et À partir des spéciaux de la semaine tu pourras certainement voir une différence!

    Melanie

    1. Suzy Wong

      février 15, 2014 at 6:59

      Mélanie,

      Le défi est réalisable, mais disons que le menu est assez limité à du ordinaire. lollll
      À lire prochainement… lol

  7. Marie-Josee Lepage

    février 15, 2014 at 1:35

    Bonne chance Suzy. J’ai bien hâte de lire la suite. Chez nous, pour 5 personnes, 2 adultes, 1 ado et deux enfants, ça nous coûte environ 250$ par semaine. Comme tu le dis, le secret réside sûrement dans la planification minutieuse des repas en fonction des aubaines de la semaine.

    1. Suzy Wong

      février 15, 2014 at 7:01

      Marie-Josée,
      Le temps c’est de l’argent aussi. Pas certaine que je passerais toujours autant d’heures à préparer minutieusement comme ça une épicerie. Et, franchement, quand tu veux manger pour 75$ la semaine, tu manges pour 75$. lolllllllllll

  8. Marie-Chantlae

    février 19, 2014 at 11:23

    Nous sommes une grosse famille de 7 (2 adultes, 1 ado, 2 pré-ados, 2 enfants) et c’est certain que ça prend quelques trucs pour économiser. Je n’ai pas la patience pour les coupons… même si ce serait une bonne chose, mais mon conjoint fait tjrs plusieurs places pour l’épicerie et il en vient à savoir à quel endroit tel truc est moins cher et nous suivons les ventes pour nos achats, donc les marques achetées sont variables. Également, nous rentabilisons les ingrédients en essayant de trouver plusieurs recettes qui le contiennent pour éviter les pertes. Donc sans le vouloir, nos semaines tournent souvent autour d’un thème alimentaire. Également, nous faisons le week-end une épicerie générale mais les soupers sont achetés au jour le jour, ce qui évite les pertes en cas d’imprévu. Bref, nous y allons en achetant ce que nous voulons au moins cher possible, mais sans nous priver. C’est certain que des cochonneries sont moins dispendieuses que les fruits, mais je ne me priverai pas de fruits pour ça… je vais juste trouver où il sont le moins cher pour cette semaine là et me concentre sur ceux qui sont de saison. Je ne me suis jamais arrêté à calculer le total pour la semaine (comme nous y allons tous les jours)… ça me découragerait peut être… 😉

    1. Suzy Wong

      février 19, 2014 at 3:22

      Marie-Chantale,

      Je ne calcule pas tant que ça moi non plus, mais je sais que si je voulais vraiment, je pourrais payer mon épicerie moins cher en ne me privant pas nécessairement de fruits et de légumes frais. Évidemment, je ne saurais passer de 200-250$ à 75$ chaque semaine.
      Disons que nous faisons partie des privilégiés qui n’ont pas besoin de compter chaque dollar dépensé.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :