Le REEE, y contribuez-vous?

Parlons un peu REEE, ce n’est pas le sujet le plus glamour qui soit mais quand on a des enfants, c’est peut-être une bonne chose d’y penser.

Quand j’ai crée ce blog, je l’ai nommé Maman consomme… car je trouvais que je consommais beaucoup depuis que je suis maman. Je fais beaucoup (trop) d’achats pour mes enfants mais à part cela, on consomme au minimum ou pas loin. Ces dernières années on a tout fait pour réduire nos dépenses afin de ne pas s’endetter et d’atteindre nos objectifs d’épargne. Facile? NON!

Rester à la maison c’est déjà accepter de vivre avec un salaire en moins. C’est aussi faire des compromis et des choix pour accommoder le budget à la baisse. Avoir un enfant, ça occasionne quand même quelques dépenses. Faut bien s’équiper au départ pour accueillir le nouveau venu (poussette, lit, coquille, siège d’auto, chaise haute…), ensuite viennent les produits de soins, les couches, les vêtements et toutes les petites choses inutiles qu’on doit absolument avoir car on nous a fait croire que c’était indispensable.

Un premier enfant c’est comme une boîte à surprise, à chaque achat qu’on doit faire, on se rencontre que ça coûte souvent le double de ce qu’on avait prévu. On tombe vite sur le dos quand on part acheter les premières bottines… Ensuite vous apprenez que dès sa première année il doit passer chez le dentiste, à la 2e visite 6 mois plus tard, vous apprenez que celle-là n’est pas gratuite! Ah bon… Et ça continue comme ça.

Astuces pour contribuer au reee | Maman Consomme
Crédit photo : stevepb – Pixabay

Mais s’il n’y avait que ça! Devenir parent c’est souhaiter le meilleur pour ses enfants. Chez nous, le meilleur c’est l’avenir, donc cotiser à son REEE (régime enregistré d’épargne-études) et lui offrir une assurance vie (oui, car plus vite on la prend et moins cher elle coûte). Voilà comment ajouter une importante ligne à notre budget!

Ajouter cette ligne à notre budget nous a amené à revoir nos priorités. Quand on a déjà coupé tout le gras une première fois pour que je puisse rester à la maison, il ne reste qu’à s’asseoir pour s’entendre sur quelle ligne du budget on va supprimer! Chez nous le budget voyage est disparu un an après la naissance de Mimi.

Quand je pense à bébé #2, je ne sais pas encore quelle ligne du budget va disparaître. Ce que je sais, c’est que j’ai une recette gagnante pour prendre ce genre de décision et j’ai décidé de la partager.

La recette est très simple en fait, quand on supprime une ligne de budget, il faut lui trouver un substitut. Ce qu’on peut supprimer facilement dans un budget c’est les extra comme les resto, les livres, les sorties, les voyages, le café à la pause, notre abonnement au gym ou au câble… En fait, c’est tout ce qui nous divertit et nous fait plaisir. Si on ne trouve pas de substitut, la déprime ou le sentiment qu’on se prive est quasi assuré.

Pour vous donner des exemples, voici comment ça se traduit chez nous:

  • J’aime lire. Je privilégie les blogues, les journaux sur le net, j’y trouve même des livres gratuits.
  • On a chacun un téléphone cellulaire = on a coupé le téléphone de la maison.
  • On a débranché le câble = vive TOU.TV et les autres qui nous permettent de ne pas être trop déconnecté!
  • On a viré le jardinier, je passe la tondeuse et je me fais croire que je suis meilleure que mes voisines 🙂
  • Je participe à plein de concours et je gagne parfois, ça fait plaisir de recevoir des choses gratuitement.
  • Je chasse aussi les coupons de gratuité et les échantillons.
  • On ne gaspille rien.
  • Je ne fais pas de réserves, tout vient en solde très souvent.
  • Jouets d’enfants = batteries rechargeables!
  • On voyageait? Maintenant on fait du camping et contre toute attente j’aime encore plus ça que voyager! (Comme quoi il faut essayer le camping!)
  • À l’épicerie je privilégie les soldes et les tablettes du bas et du haut. J’élabore mon menu avec la circulaire aussi.
  • On privilégie les sorties gratuites, parcs, fêtes de quartier…
  • On reçoit beaucoup de monde à la maison = pot luck! Tout le monde aime ça.
  • Resto avec des copines = je prend le menu le moins cher et de l’eau, je savoure le moment.

Je pourrais donner des exemples à l’infini. En fait pour nous, tous nos gestes du quotidien y passent mais on y pense plus depuis longtemps, c’est automatique. Aux yeux du monde, presque rien ne parait, ça ne nous différencie pas vraiment d’avec nos amis. On mange, on s’habille, on sort, on ne manque de rien et on réussit à ne pas s’endetter et à atteindre nos objectifs d’épargne.

Honnêtement on ne souffre pas du tout de nos choix mais il est vrai qu’on a trouvé des substituts pour tout ce qu’on aime. Je pense que c’est la recette pour ne pas se sentir privé.

Peu importe l’argent dont on dispose, il faut s’ajuster et faire en sorte de trouver notre bonheur dans ce qu’on a réellement les moyens de se payer. Il faut aussi se fixer des objectifs réalistes, on est pas obligé de contribuer au maximum si on en a pas les moyens.

Et vous, trouvez vous facile d’épargner pour les REEE de vos enfants?

Par ici pour quelques infos sur les REEE, les avantages et considérations importantes.

  1. Suzy Wong

    février 10, 2014 at 10:03

    Nous avons choisi de financer nous-mêmes les études de Xavier quand viendra le temps. Ayant fini de payer l’hypothèque de la maison, n’ayant aucunes dettes, on sait qu’on aura assez de cash d’ici à ce que fiston aille à l’université pour tout payer. En attendant, sagement, on essaie de faire un peu de sous avec ce qu’on réussit à épargner.

  2. Nathalie

    mai 20, 2014 at 5:38

    Nous, avec nos 5 enfants on a pas eu la possibilité de mettre de l’argent de côté pour les études. Nous avons eu 4 traitements d’ortho sur les 5 donc bye bye le REEE!!!! Nous sommes rendu à cette étape: mes deux plus vieilles ont terminés leur DEC. Une a fait une année d’université pour revenir au Cegep en sept (donc 2e dec) et l’autre commence l’université. Notre 3e commence le cegep en sept. Nos deux derniers sont au secondaire. Elles travaillent l’été et à temps partiel (10 heures sem) durant l’école. Et c’est amplement ce qu’elles ont besoin pour payer leurs petites dépenses ET les frais d’école. Elles ont des sous pour se payer plein de trucs qu’elles ne pourraient pas faire si elles étaient en appart en plus (voyages, ordi, cours de conduite) hehe. Je trouve qu’elles sont plus sérieuses dans leurs études quand c’est de leurs propres poches que les sous viennent. Il ne faut pas oublier qu’on a beau mettre plein de sous de côté dans un REEE (se privé, oui oui on se prive de plein de choses pour en mettre de côté quand on a qu’un salaire et plusieurs enfants) ça ne veut pas dire que nos petits trésors vont aller faire de longues études. On les couvent encore 4-5-6 années à la maison après leurs secondaires pour qu’ils puissent faire des études tout en étant responsables du coût de celles-ci. Pour nous ça fonctionne bien 🙂

    1. MamanConsomme

      mai 20, 2014 at 5:46

      J’avoue qu’avec 5 enfants, ca doit être tout un défi d’économiser pour les REEE et je comprends très bien ton point de vue.

      Et c’est bien vrai que s’ils ont pas à payer de loyer, leur travail arrive très bien à tout couvrir. Je suis tout à fait d’accord sur le fait que c’est responsabilisant. J’ai moi-même payé mes études et il était hors de question que je paye 2 fois pour le même cours!!! hi hi hi 🙂

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :