Les temps changent et le fait de le réaliser, eh ben ça me fait tout drôle. Je réalise qu’il y a plein d’objets que j’ai connu qui sont déjà disparus, que mes enfants ne connaîtront jamais. Je pense aux disques de vinyle, aux cassettes pour écouter la musique ou encore nos cassette VHS. Je me souviens de trucs anodins comme quand mes parents allaient à la banque et que je revenais avec une pile de bordereaux de dépôt avec le papier carbone, des heures de plaisir!

Il y a quelque temps, on a reçu le catalogue de Noël de Sears, comme quand j’étais petite. Mimi a eu bien du plaisir à le feuilleter jusqu’à ce qu’il soit en trop mauvais état pour le garder. J’ai réalisé qu’il serait bien peu probable qu’elle connaisse ça lorsqu’elle sera grande. C’est même fou que ça existe encore! J’ai presque envie d’aller en chercher un autre pour mettre dans sa boîte à souvenirs.

publisac - ces choses qu'ils ne connaîtront pas

Même chose pour les publisacs, le téléphone fixe. Le processus de disparition est enclenché depuis un moment déjà pour les CD, DVD, les livres, les photos imprimées.

Je ne peux m’empêcher de me dire qu’il n’y aura pas beaucoup de traîneries dans la maison du futur!!! C’est cool pour les prochaines générations de parents, non?

Me voilà même à espérer que ça ait un impact sur la future chambre d’ado de mes enfants…lol… Mais là je doute 🙂

%d blogueurs aiment cette page :